Les Marie Louise des Flandres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -27%
40€ de remise sur les baskets Nike Air Max 2090 ...
Voir le deal
110 €

[EVOLUTION] carnet de route du Capitaine Strelnikov

Aller en bas

[EVOLUTION] carnet de route du Capitaine Strelnikov Empty [EVOLUTION] carnet de route du Capitaine Strelnikov

Message  detchevus le Dim 23 Nov 2014 - 21:39

Voici pour les érudits une partie de mes mémoires à l'époque où j'étais à la recherche de gloire et d'argent facile.

Mordheim, ville damné mais lieu richesse pour ceux qui non pas froid aux yeux.
Nous savions que cette ville était dangereuse et pourtant nous nous y enfonçâmes.

Au 1er jour, nous rencontrâmes une bande d'hommes bêtes nombreuse et puissante avec 1 centigor, 4 chiens du chaos et de nombreux gors puissants. Alors que notre flanc gauche fut attaqué par le centigor et les chiens, un chaman essaya de lancer un maléfice qui fort heureusement se retourna contre lui. Ah je crache encore contre cette magie noire. Il s'affala sur le sol baignant dans son sang. C'est alors que les chiens furent envoyés contre Baba Metsa (notre ours apprivoisé). Mais peu y arrivèrent, l'ours se dressant sur ses 2 pattes rugit de fureur. Les tireurs furent inefficaces. Par chance le centigor ne faisait que boire, tel un moujik, s’enivrant au lieu de se battre. Le flanc droit fut héroïque, alors que le chef des hommes bêtes chargea le pauvre Michka qui s'interposa avec sa hallebarde. Malgré une avalanche de coup, il tint bon. Chaque coup le jettait au sol, et pourtant il se relevait encore. Tout à coup, les hommes bêtes s'enfuirent, par un heureux hasard, ou plutôt Ursun notre dieu des batailles qui veilla, ce jour là, sur nous.
La place du marché fut en notre possession.
Grâce à la vente de pierre magique nous recrutâmes un halfling et un nouveau guerrier.

Le 2ème jour fut plus dur. Tenant un bâtiment au centre d'un quartier, nous fûmes la cible d'une bande de répurgateurs, qui accompagnée aussi d'un halfling et d'un éclaireur elfe, furent apparition aux fenêtres d'un bâtiment voisin . Leur tirs déstabilisèrent toute la bande et nous dûmes fuir, la queue entre les jambes. Dans notre fuite nous perdîmes notre petit compagnon.

Pour le troisième jour, nous choisîmes d'incorporer un éclaireur elfe Lothar Elwin, je le nomme car son action fut remarquable. En effet, nous devions tenir un nombre de bâtiments pour revendiquer le quartier du Pilori contre une bande de morts vivants, guidée par un vampire impressionnant. Un vent violent soufflait, limitant nos actions et rendant aléatoire les tirs. Notre flanc gauche fut la cible dans les hauteurs, du vampire et d'une goule aux yeux rougeoyant. Malgré la résistance héroïque de Lothar qui fit un combat remarquable en touchant le vampire et le blessant, il fut terrassé par ce dernier. Ivre de sang, le vampire fonça sur Michka qui courageusement arrivait pour aider l'elfe, mais un vampire et une goule étaient une trop grosse part de kousounak (brioche slave) pour lui. Il bascula dans le vide se rompant l'échine. Le flanc droit n'allait pas mieux, une horde de goules nauséabondes surgit et charge les archers, Piotr la jeune recrue et Ivaïlo qui fut déchiqueté en morceaux. Voyant mon flanc droit tombé, je vint à la rescousse avec Vassil Ivanov sauver mes hommes d'une mort atroce. Vous me direz, mais que faisait notre ours ? Tout simplement il jouait au chat et à la souris avec un paria et un mercenaire ogre. L'affaire fut entendu quand les goules nous submergèrent me fesant perdre connaissance alors que ma jambe droite fut écrasée. Je dois la vie à mes hommes qui préfèrent se replier. Là encore, les tirs ne servirent à rien. Bilan: Michka et Ivaïlo reposent maintenant en paix. Je bois une Raikïa (alcool fort de prune) en leur mémoire. Bref, Mordheim n'ouvre pas ses bras facilement. Je ne sais pas ce qui nous attends mais j'ai trouvé une nouvelle jeune recrue, un guerrier et un cosaque. Nous sommes 12 avec un éclaireur elfe qui a survécu à ses blessures. Quand à moi, je resterai au campement attendant que ma jambe cicatrise.
detchevus
detchevus

Messages : 86
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 51
Localisation : Marcq en Baroeul

Revenir en haut Aller en bas

[EVOLUTION] carnet de route du Capitaine Strelnikov Empty Re: [EVOLUTION] carnet de route du Capitaine Strelnikov

Message  detchevus le Sam 20 Déc 2014 - 10:53

La quatrième journée redonna confiance à mes moujiks. En effet, j'avais supprimé la vodka, rendant les hommes plus alertes quand surgit au niveau du Temple de Sigmar, une bande de chevaliers et de gueux.
Nous étions à la recherche d'un trésor dissimulé quand soudain 2 cavaliers surgirent sur notre flanc gauche. Le premier des cavaliers chargea ma nouvelle recrue. Malheureusement un déluge de coups le renversa au sol. Fou de rage Vassil Ivanov chargea à son tour ce cavalier et en retour le mis à terre. Le chef des Bretonniens, ces mangeurs de grenouilles, quant à lui se positionna derrière une arche près à terrasser Vassil, mais Vladimir notre strelsti le vit et put lui loger un plomb dans l'épaule le faisant tomber de cheval. Dans d'autres secteurs mes 2 archers et notre éclaireur elfe firent pour une fois merveille avec leurs traits, mettant au sol 1 écuyer et à terre un gueux. Malgré leur volonté, les soldats restant prirent leurs jambes à leur cou et s'enfuirent, nous laissant tranquillement trouver le trésor. Bilan de la journée : 14 CO et 1 fragment trouvés dans ce coffre.
detchevus
detchevus

Messages : 86
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 51
Localisation : Marcq en Baroeul

Revenir en haut Aller en bas

[EVOLUTION] carnet de route du Capitaine Strelnikov Empty Re: [EVOLUTION] carnet de route du Capitaine Strelnikov

Message  detchevus le Ven 26 Déc 2014 - 15:49

Moji Boji,
cette 5 ème journée commença avec un mal de crâne carabiné. Nous avions bu trop de vodka la veille pour célébrer notre victoire contre les bretonniens. Arrivé tard dans la journée dans le Quartier riche, nous rencontrâmes une bande d'elfes noirs bien dissimulés dans les ruines. Nous devions traverser au pas de course ce maudit quartier.
Je divisa ma bande en 3 groupes espérant qu'au moins un arrive à percer.
De nombreux carreaux d’arbalète plurent sur notre dompteur d'ours le mettant à terre. Sur mon flanc gauche, notre mercenaire elfe Lothar Elwin reçu une volée de flèches flamboyantes le volatilisant de notre vue.
Je ne sais pas par quel malheur nous attirâmes le mauvais œil, sous la forme d'une bouche qui se mis à aspirer au sol Michka notre arbalétrier, l’empêchant de bouger un doigt.
Les projectiles normaux et magiques volaient dans tous les sens, aussi voyant notre avancée ralentie, nous envoyâmes notre ours dans une étroite ruelle chercher querelle. Notre Esaul chargea quand à lui un corsaire qui se croyait caché. Malheureusement tombant des hauteurs un spadassin, un maître des bêtes furent sur nous. Deux splendides créatures à peine vêtues chargèrent Baba Metsa (notre ours). Folie ou courage, j'aimerai les mettre sous ma couverture, mais sans leurs armes. Car surmontant la férocité de notre ours, elles le mirent hors de combat rapidement. Une des spadassins se réceptionna mal et se brisa l'échine. Voyant notre ours tomber, là je vis le courage qui caractérise notre peuple et d'un seul homme, tous ceux qui pouvaient charger le firent ou firent feu. Ce fut là, notre meilleur moment car 4 de ces maudits elfes noirs mordirent la poussière.
Mais leur riposte était la plus forte contre mes hommes et moi même. Je fut touché par ces flèches ardentes et  n’eus la vie sauve qu'à mon porte bonheur. Mes hommes tombaient comme des mouches.
La mort dans l'âme voyant notre situation désespérée, j’ordonnai la retraite.
Ah vodka de malheur...
Même le vagabond ne nous servie à rien.
Alors que la situation était catastrophique, nous nous recueillîmes près du Temple de Sigmar. Et la miracle, la blessure à la jambe qui aurait du handicaper Piotr, se referma. Malheureusement Michael fut inconsolable par la perte de son ours. Nous enterrâmes notre compagnon elfe, qui s'était conduit en véritable Kislevite. Il nous manquait aussi le cosaque fraichement recruté. Enfin, comme dis un proverbe Kislevite:
" un cosaque de mort, tu mets de la vodka sur sa tombe et un autre arrive pour la boire ".
Cette ville ne nous porte pas bonheur: 5 morts dont 2 mercenaires en 5 jours.
detchevus
detchevus

Messages : 86
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 51
Localisation : Marcq en Baroeul

Revenir en haut Aller en bas

[EVOLUTION] carnet de route du Capitaine Strelnikov Empty Re: [EVOLUTION] carnet de route du Capitaine Strelnikov

Message  detchevus le Dim 18 Jan 2015 - 12:57

6 ème jour de cauchemar dans cette ville bien nommée de Maudite.
7 morts depuis notre arrivée, à croire que toutes les plus viles créatures se sont données rendez-vous ici.
Pour notre plus grand malheur, nous rencontrâmes une bande de possédés. Nous les vîmes arriver au bout d'une rue, malgré notre progression prudente, nous fûmes la cible d'un arbalétrier hors pair qui mis au tapis un de mes hommes avec un carreau certainement guidé par les 4 dieux du Chaos.
Nous étions tapis dans une grande maison en ruine quand nous nous fîmes chargés par tout ce que le Chaos pouvais avoir de plus abjecte. Je fus terrifié quand 2 possédés me chargèrent. Tout ce que je pus voir, c'est un de mes hommes qui essayant de sauter d'une maison à une autre fit une horrible chute le tuant net. Encore une recrue parti rejoindre ses parents.
Mes autres guerriers ne furent pas brillant au combat, seul un archer fit une charge plongeante sur un fou avec 2 masses. L'affaire devait être entendue, mais le dieu du Chaos qui protégeait cette bande fut plus fort qu'Ursun.
Quand à moi je fus mis au sol et malgré mes tentatives à remettre debout, je perdis connaissance quand un guerrier roux me tapa par derrière. Je jure dorénavant de ne plus jamais avoir peur de quoi que ce soit. Mes hommes ramassèrent les hommes à terre et fuirent.
Je me pose encore la question si nous devons rester encore dans cette ville, car la fortune ne nous sourit pas souvent.
detchevus
detchevus

Messages : 86
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 51
Localisation : Marcq en Baroeul

Revenir en haut Aller en bas

[EVOLUTION] carnet de route du Capitaine Strelnikov Empty Re: [EVOLUTION] carnet de route du Capitaine Strelnikov

Message  detchevus le Ven 6 Mar 2015 - 18:46

7ème jour, le ciel était noir et un orage grondait.
Nous décidâmes d'attaquer dans le quartier riche une bande de sœurs sigmarites. Elle tenaient une auberge en ruine contenant de la pierre distordante. C'est par 2 côtés que nous les encerclâmes tout en plaçant mes tireurs dans des zones de tirs à couvert.
Mais elles se montrèrent au fenêtres et lancèrent des cailloux sur mes hommes. Petites crottes peut être mais ça faire mal. Nous répliquâmes sans grand succès. Soudain un éclair frappas une des sœur, attiré par le métal de son armure, mais rien. A croire que leurs portes bonheurs sont efficaces. Las de nos tirs inefficaces, nous chargeâmes. Et malgré le courage de mes hommes, elles nous mirent minable, je perdis connaissance contre 2 d'entre elles. D'autres de mes braves tombèrent aussi, sans leur rendre coup pour coup. Et soudain elles s'enfuirent, aussi surprenant que cela puissent paraître.
Nous laissâmes sur le sol Piotr notre jeune gladiateur couvert de cicatrices et à la jambe écrasé, cette fois il ne se relèvera pas. Ce fut le cas aussi d'un cosaque.
Nous sommes à 9 morts en 7 jours. Mais enfin nous trouvâmes quelques pierres à revendre et avons pris le quartier riche.
Nous nous préparons à un affrontement prochain avec d'autres bandes qui cherchent à s'allier.
detchevus
detchevus

Messages : 86
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 51
Localisation : Marcq en Baroeul

Revenir en haut Aller en bas

[EVOLUTION] carnet de route du Capitaine Strelnikov Empty Re: [EVOLUTION] carnet de route du Capitaine Strelnikov

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum